Comment alimenter un arduino ?

L'alimentation en énergie de l'arduino constitue un point souvent ignoré par les makers. Et pourtant, fournir une alimentation précise et stable est un facteur critique pour éviter les plantages et redémarrages aléatoire de votre projet. C'est aussi un facteur de sécurité ultra important dans chaque montage qui implique un circuit de puissance !

Voici un petit listing en vrac des options viables et des erreurs qu'il ne faut surtout pas faire !

Pourquoi faut t'il une alimentation précise?

Lorsqu'un arduino ne reçoit pas assez de courant, il plante, tout simplement! Heureusement ces puces sont conçues pour redémarrer après un tel plantage (brown out) et reprennent leur exécution au début comme si de rien n'était.

Ce qui est plus inquiétant c'est qu'il est impossible de contrôler le comportement pendant ce temps de redémarrage. C'est à dire qu'un brown out peut enclencher une sortie alors qu'elle ne devrait pas, ou simplement freezer le programme dans son état précédent. Imaginez une valve ou une résistance chauffante qui reste bloquée ouverte pendant un temps non déterminé? C'est un coup à blesser quelqu'un ou à déclencher un incendie !

Voila pourquoi il faut absolument une alimentation stable qui réduit au maximum les risques d'arrêt intempestifs.

Le cas Arduino seul en 5V

Comme indiqué par la spec, la plupart des cartes arduino en 5V disposent d'une entrée 5V, et d'un pin VIN qui supporte n'importe quoi entre 7 et 12V.

Pour un montage simple et éphémère, le pin VIN est parfait. En revanche pour un montage sérieux et destiné à durer, on ne doit surtout PAS l'utiliser. En effet, l'arduino utilise un régulateur intégré linéaire. C'est à dire que l'excédent de puissance sera transformé en chaleur. Avec 12V, la température monte rapidement et le régulateur risque de griller à un moment inopportun.

Pour les petits montages, c'est à dire ceux ou il n'y a que l'arduino à alimenter, un simple régulateur 5V fera l'affaire. On trouve par exemple ce modèle. Ces régulateurs servent surtout pour la construction de drones et sont donc tout à fait aptes à fournir un courant suffisamment lisse.

Le cas Arduino avec d'autres accessoires en 5V

Si par contre vous avez pas mal d'autres accessoires à alimenter, je recommande d'utilise des BEC (Battery Eliminator Circuit) qui peuvent convertir une tension en 5V tout en supportant un gros ampérage.

Mon préféré est ce modèle qui dispose d'un sélecteur 5 ou 6V (pour rappel les servos peuvent êtres alimentés en 6v !) et peut convertir jusqu'à 3A. J'utilise ce modèle sur mes drones et je n'ai eu encore aucun crash ou comportement bizarre à cause de lui.

Il est aussi important de séparer les lignes d'alimentation pour la puissance et l'arduino, même si ces deux lignes sont en 5v. Cela évitera que la surtension d'un servo qui se bloque cause le plantage du cerveau de notre montage ! On mettra donc un régulateur pour l'arduino et un pour le reste des accessoires. À noter que le GND de chaque sous circuit doit être commun.

Le cas Arduino avec d'autres accessoires

Pour ce type de montage, on est obligés de séparer les différentes lignes, car les tensions sont différentes. Il convient de s'assurer que chaque ligne pourra produire et transporter le courant désiré à la bonne tension.

Comme pour tout montage, le GND de chaque sous circuit doit être commun pour que chaque élément aie la même référence de courant !

En espérant que ces clarifications en aient aidé quelques-uns !

Qu'avez vous pensé de cet article?